C'est quoi l'éco ?

C'est quoi l’économie ?

Origine du mot en grec : «oikos nomos» = la gestion de la maison ( la «ménagère»). On est passé ensuite à la gestion de la «cité» et à celle de l’entreprise (le «manager»). Aujourd’hui, le mot «économie» désigne trois concepts :
- l’activité de production, répartition/ disribution et consommation de biens pour répondre aux besoins des humains;
- la manière dont les responsables politiques gèrent cette activité (on parle aussi de «politiques économiques») ;
- une discipline scientifique (que l’on désigne souvent sous le terme d’«économie politique» ou de «science économique»).

Compliquée l’économie ?

La discipline scientifique «économi » va utiliser un certain nombre de termes spécifiques bien à elle et qu’il ne faut pas confondre avec l’emploi courant que l’on en fait ; par exemple les termes de «rareté», «utilité marginale», «biens libres», «fins alternatives».
La production destinée à répondre aux besoins et la manière de partager les richesses est le fait de l’Etat et du marché avec plusieurs options possibles: rôle plus ou moins grand donné à l’Etat (donc au politique) et au marché (intervention réduite du politique).
Les points de vue des économistes divergent sur ce point : certains souhaitent limiter le rôle de l’Etat à ses fonctions «régalienne » (police, justice, armée), d’autres estiment que l’Etat à un rôle majeur à jouer.
Outre ces manières différentes de considérer le rôle de l’Etat et du marché, les points de vue des économistes divergent également au niveau de la méthodologie de la discipline scientifique. Faut-il regarder comment la production, la répartition, la consommation fonctionnent :
- principalement à partir du «petit bout de la lorgnette, c’est-à-dire en examinant les comportements des individus et en essayant de comprendre leurs choix d’échange sur les marchés, comme consommateurs.trices.uses et entrepreneurs, dans les échanges de biens et services  <=> «micro-économie»;
- ou principalement à partir du «grand bout de la lorgnette, c’est-à-dire comment circule les flux de biens et services et les flux d’argent entre ce que l’on nomme les «grands acteurs», l’Etat, les entreprises, les ménages, le secteur financier, associations, etc. <=> «macro-économie»
Par ailleurs, depuis quelques années, avec la montée des problèmes environnementaux, un certain nombre d’économistes exigent que cette problématique soit davantage prise en considération et qu’au lieu de donner le primat à l’économie sur l’environnement (et le social), les priorités soient renversées. On peut parler d’économistes «orthodoxes» (rattachés au courant de pensée dit «néoclassique») et d’économistes « hétérodoxes» (qui contestent la vision dominante néoclassique en économie).
Trois objets d’étude, un vocabulaire spécifique, des modes d’étude différents : tout ceci peut donner l’impression que l’économie est compliquée, réservée à des spécialistes. Ce n’est pas inexact, mais …

Quotidienne l’économie ?

Mais, quotidiennement, nous faisons toutes et tous de l’économie :
- quand dans un magasin, nous hésitons entre les tomates bio produites en Suisse à Fr. 6.-/kg ou les tomates hollandaises hors-sol à Fr. 4.- /kg.
- quand nous repoussons un achat pour épargner («faire des économies»);
- quand nous devons choisir comment placer cette épargne;
- quand en tant que citoyenne ou citoyen, nous devons décider d’une baisse d’impôts.